Ça y est, tu es kedgeur bordelais ! 2


Félicitations ! Vous êtes admis à Kedge Business School – Campus de Bordeaux.

 

Ça y est. Ça fait partie de ton identité. Depuis cet instant précis tu es Kedgeur. Tu fais partie d’une école au nom accrocheur. Tu fais maintenant partie de la secte qui t’impressionnait aux admissibles. Bienvenue à la maison. Et t’emménages pour de bon. Et ça te suivra toute ta vie. Tu portes fièrement ton nouveau statut. Comme tous ceux qui ont reçu le même sac bleu marine que toi marqué KEDGE BUSINESS SCHOOL. Tu as des étoiles dans les yeux. Ah, il est vraiment beau ce nouveau campus !

 

Aujourd’hui, ça fait une semaine que tu y vas. Tu adhères complètement. Tu as tout visité en long, en large. Et tu voudrais intégrer toutes les assos tellement elles ont l’air géniales. Ça y est, tu es en école, tu veux faire plein de choses, tu vas t’épanouir, faire des soirées, te bourrer la gueule et rencontrer des gens. Tu es en école, tu es à Kedge, t’es à Bordeaux. Le WEI va être exceptionnel. On va rétamer les marseillais. Une page de ta vie vient de se tourner. Il y aura un avant et un après Kedge. Ah, et c’est quand le prochain barathon ?

 

Ça fait trois semaines. Ça fait trois semaines que tu fais des soirées. Trois semaines que tu te bourres la gueule. Trois semaines que tu rencontres plus de gens que tu n’en as jamais rencontré. Pour l’instant, tu apprends du vocabulaire et pas beaucoup de cours. Et ce n’est pas ce qui te dérange. Tu apprends  » lister  »,  » coopter  » et tous ces mots que tu utilises tous les jours maintenant, comme un vrai kedgeur. Et toi, t’emmènes quoi comme corruption à ta coopt’ ? 

Par contre, tu n’as pas compris ce que c’est que le positionnement d’une marque. Tu ne sais pas non plus à quelle heure tu as cours aujourd’hui. Ni dans quelle salle. Ni avec quel prof. Ah, ils abusent à l’administration quand même !

 

Ça y est. Ça fait un mois. Et tu as de plus en plus de mal à te lever le matin. Le cas Eno, c’est sympa au début mais ça commence à te gaver un peu les travaux en groupe tout le temps. Et puis faut pas croire, tu as l’impression que tu travailles autant qu’avant ! Personne ne te croit mais tu exagères à peine. Et t’as commencé à aller manger au RU, parce que bon, Kedge c’est bien, mais c’est un peu la ruine. Et puis t’aimerais bien ne pas vendre un rein pour payer un rattrapage, alors faudrait commencer à s’y mettre, au lieu de te plaindre de tout. Tu savais toi, qu’il n’y avait pas de LV3 ?! C’est incroyable, hein ?

 » Pourquoi ils ne chantent pas les bordelais ? Fallait venir à Marseille… !  »

 

Aujourd’hui ça fait un mois et demi. Tu t’habitues à l’univers, et tu bois encore et toujours des verres à la moindre occasion. L’administration rame encore un peu mais ce n’est pas grave, ça a son charme. Et puis la dose d’adrénaline le matin quand on te dit que tu as cours à 8 heures au lieu de 10, ça réveille ! Et pour les langues, tu as cours de LV1 déjà, je ne vois pas pourquoi tu te plains !

Oui, parce que tu as enfin eu cours. Dans la bonne section. Dans la bonne salle. Avec le bon prof. Ça y est, ça se met en place. Doucement mais sûrement. Et puis finalement, t’es un kedgeur bordelais. Et franchement, te plains pas, ç’aurait pu être pire, t’aurais pu finir à Marseille.

 

 

 

 

Spéciale dédicace à Captain Jack 😉

 http://captainjacknews.com/

http://captainjacknews.com/


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Ça y est, tu es kedgeur bordelais !