Université de Nottingham Ningbo Chine, 03/03/2018 – Fin de semaine 1

Déjà plus d’une semaine que j’ai atterri en Chine. J’ai attendu que tout ça se décante un peu dans ma tête pour commencer à vous raconter mes premières aventures chinoises.

24/02/2018. L’arrivée à l’aéroport de Shanghai.

Après 11 longues heures de vol, ma peur s’était transformée en impatience. J’étais montée dans l’avion à reculons, et à deux heures de l’arrivée, alors qu’on venait de me servir du riz frit  »au petit déjeuner », je commençais à réaliser dans quoi je m’étais embarquée. Aucun moyen de dormir, 7 heures de décalage horaire, la peur au ventre, la fatigue dans les yeux et une hâte monstre d’arriver.

 

Anecdote (pas si) marrante : à l’arrivée, dès la descente de l’avion, après avoir marché dans plusieurs couloirs, on arrive à l’entrée de la salle où se déroulent les vérifications de sécurité pour l’entrée dans le territoire. Dès l’entrée, une sorte de mini stand avec deux personnes dedans, un homme et une femme avec des masques sanitaires. Tout le monde semble passer devant sans souci et se dirige tranquillement vers les guichets pour les contrôles. Tout le monde sauf… Arva, évidemment. Au moment où je passe devant leur petite table, la dame m’interpelle, me demande mon passeport, me l’arrache presque des mains et l’homme, sans rien me dire évidemment, me prend la mâchoire et met un thermomètre dans ma bouche. Tout ça, en trente secondes. Un peu paralysée par ce qui était en train de se passer et le contact physique brutal et inattendu, j’ai machinalement obéi à la dame qui me demandait de signer la photocopie qu’elle venait de faire de mon passeport, et je suis partie après un geste de la main de l’homme au thermomètre.
Je me demande encore si ce thermomètre était stérilisé. Pourquoi moi et pas les autres ? On ne saura jamais. Bienvenue en Chine !


A venir : La première semaine à l’université, 5 choses à faire à Ningbo, VPN, WeChat, le thé, le taï-chi, les feux d’artifice, Shanghaï… En gros, ça ne fait que commencer !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *