accident


Miroir, dis-moi la mort…

Dis-moi que cette moto ne l’a pas percutée. Dis-moi que deux jours plus tard, à ses blessures, elle n’a pas succombé, et que la vieille femme n’est pas passée de l’autre côté. Dis-moi simplement qu’elle n’est pas partie, en laissant des enfants, des petits-enfants,et toute une famille désespérée, sans repères, devant cette fatalité si brusquement arrivée.