5 choses que j’aurais aimé savoir à 20 ans

Article : 5 choses que j’aurais aimé savoir à 20 ans
Étiquettes
16/06/2020

5 choses que j’aurais aimé savoir à 20 ans

J’ai bientôt 25 ans – fameux quart de siècle, quelle pression. Je vous reviens comme une fleur alors que n’avais plus publié un mot depuis plus de deux ans. Et pourtant, ce n’étaient pas les choses à raconter qui manquaient. Les 5 dernières années ont été les années les plus intenses de ma vie, et je pense que c’est loin d’être terminé. En résumé : des hauts très très hauts et des bas vraiment très bas… Mais je vous laisse lire la suite pour mieux comprendre.

Voici ma lettre à moi-même et les 5 choses que j’aurais aimé qu’on me dise quand j’ai eu 20 ans.


Salut toi.

Tu as 20 ans aujourd’hui. Tu n’as pas besoin d’entendre ça tout de suite, parce que tu vis un gros chagrin en ce moment, mais ta vie va être de plus en plus compliquée et tout aussi incroyable. (Eh oui, des fois, c’est quand même sympa la vie d’adulte.)

1

Tu vas bientôt réaliser que tout est éphémère. Oui, tes tristesses, mais aussi parfois tes joies, les relations que tu crées, les émotions que tu ressens, les états d’euphorie, de dépression, et même la liberté de sortir au parc (tu verras en 2020)… Tout finit toujours par faner, s’évanouir, disparaître, ou mourir. Les fruits pourrissent, les fleurs fanent, les personnes auxquelles tu tiens peuvent s’en aller, mourir… Ne prends jamais rien pour acquis et travaille à garder ceux que tu veux autour de toi aussi longtemps que tu peux.

Les jolies choses se gardent tout près de toi et se protègent.


2

Tu vas aussi habiter à l’autre bout du monde (eh oui encore un autre côté du monde), tu vas même voyager dans plus de dix pays dans la même année en 2019 ! Et donc, ces prochaines années, tu vas rencontrer beaucoup de gens d’univers différents. Tu vas rire, pleurer, apprendre, parler, et aimer dans des langues différentes. Tu vas vite comprendre qu’on est tous exactement perdus de la même façon. Comme toi, chacun essaie de se frayer un chemin vers le bonheur. Tout le monde a des petites voix désespérées, des failles, ses blessures et chacun essaie comme il peut, d’arriver là où il veut.

Sois indulgente, personne n’est parfait. Personne ne peut l’être, mais toi non plus : accepte-le.


3

La seule limite vraiment définitive est celle que tu t’imposes à toi-même. Tu peux tout faire, tout entreprendre, voir en grand, faire l’artiste, l’écrivain, l’entrepreneuse et tout ça à la fois. Personne d’autre ne peut te convaincre de ton potentiel si tu ne le vois pas toi-même. Tu vas me traiter de cliché américain mais crois en tes rêves, pars à l’autre bout du monde, bats-toi pour ce que tu veux, travaille dur et il n’y aura aucune limite. Tu vas passer à la télé, à la radio, on va t’entendre, on va te lire dans tellement d’endroits dans le monde… N’aie plus peur de personne, tu vaux autant que tu veux bien te le dire.

Crois en toi. Tes rêves n’attendent que toi pour exister. Plus que jamais, tu peux faire de grandes choses.


4

Tu n’es pas parfaite, tu fais des erreurs et tu en feras bien d’autres, évidemment, mais tout n’est pas de ta faute, tu ne peux pas tout contrôler et tu ne peux pas retenir tout le monde. Prends soin de toi, personne ne vit à ta place, personne ne te connaît plus que toi-même et personne ne pourra te guérir si tu ne t’aides pas. Le reste du monde a une vie à vivre, que tu aies mal ou non. A la fin, il ne restera que toi et ta santé mentale, dans l’état où tu l’auras laissée.

Prends soin de toi, ne dépends que de toi-même. Ceux qui pourront rester, resteront autour de toi, et ça te suffira.


5

En 2020, tu vas comprendre que rien n’est plus important que l’attention qu’on porte les uns aux autres. Tu vas le réaliser quand tu ne pourras plus sortir de chez toi et que l’incertitude va être partout au moment où on l’attendait le moins. Tout deviendra superflu : notre routine insensée, notre travail, notre CV à rallonge, les relations qu’on s’efforce d’avoir…
En 2020, tu vas te recentrer sur ce qui est important. L’amour. Le pardon. Le changement que tu veux voir dans ta vie, mais surtout dans le monde. Les valeurs, les principes, le devoir. Les luttes qu’il (te) reste à mener.

C’est le début du reste de ta vie, et ça promet !


(Voilà. Je viens d’écrire ça d’un trait.
J’espère que vous aimez toujours me lire.
Merci à ceux qui lisent toujours jusqu’en bas 😉)

Je finirai par ceci :

Si je devais recommencer ma vie;
je n’y voudrais rien changer;
seulement j’ouvrirais un peu plus grand les yeux.

Jules Renard, Journal

Partagez

Commentaires

Tanguy
Répondre

Reprend la plume d'une traite aussi souvent qu'il te plaira... plus souvent, même : c'est toujours un grand plaisir de te lire.

Abde
Répondre

❤️❤️❤️

Nafissa moise
Répondre

C'est vraiment bien ecrit ma chère arva tout est dit dans cette belle histoire ...sache que nous t'aimons beaucoup que tu aies 20 ans ou 25 ans pour nous tu seras toujours notre petite "pady"

Noura Koné
Répondre

C’est un très bel article, tant dans la forme que le fond. J’ai eu l’impression de me lire, c’était agréable, merci beaucoup !